Les CFD et le trading en bourse pour ceux qui veulent investir autrement

Investir en bourse est moins compliqué qu’il n’y paraît!

Depuis de longs mois, je vous ai proposé des tas de solutions pour vivre plus confortablement avec des choses vraiment très simples à faire sans avoir à débourser le moindre centime. Cet article sera différent et exigera d’avoir un capital pour pouvoir débuter. Je vous rassure tout de suite, investir en bourse n’est pas réservé à une minorité d’investisseurs fortunés. Bien au contraire, avec quelques centaines d’euros en poche il est possible de commencer à trader.

trading en bourse

J’en vois déjà certains qui vont me dire: “Investir sur les actions, c’est de la pure folie. Souvenez-vous de ce qui s’est passé en 2008!”. Ce n’est pas totalement faux mais dans cet article je vous présente une nouvelle façon d’investir avec les CFD.

Les CFD (Contrats Financiers pour Différences) sont des instruments financiers apparus dans les années 90, simples, très utilisés et présentant d’autres avantages.

Comme leur nom l’indique, les Contrats Financiers pour Différences sont un contrat passé entre le client, c’est-à-dire vous et le courtier. Si le terme “Contrats Financiers pour Différences” vous effraie, vous allez comprendre qu’en pratique c’est plus simple qu’il n’y paraît.

Je vais prendre un exemple pour vous montrer que ce n’est pas si compliqué:

Imaginez que le CAC 40 soit à 4000 points. Vous pensez qu’il va rapidement atteindre les 4100 points. Vous achetez alors un CFD à la hausse, c’est à dire que vous “misez” sur une montée du CAC 40. Votre courtier vous proposera un effet de levier de 100, c’est à dire que pour pouvoir prendre position sur un contrat CAC 40 à 4100 points (euros), vous devrez débourser 100 fois moins soit 40 euros seulement. Si l’effet de levier permet de faire d’énorme profits, il peut être tout aussi dévastateur s’il est mal utilisé. Avec un effet de levier de 100, si le CAC 40 monte à 4004, vous doublez votre mise, à l’inverse s’il chute à 3996 points, vous perdez tout. Choisir un effet de levier de 100 est donc très risqué et je vous conseille de ne pas utiliser un effet de levier supérieur à 10 pour commencer, ça vous évitera d’avoir des sueurs froides.

J’ai pris l’exemple du CAC 40 mais sachez que grâce aux CFD, vous pouvez intervenir sur les marchés de l’or, des devises, des matières premières… C’est à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai “misé” sur une hausse du CAC 40 mais j’aurai pu le faire également sur une baisse car les CFD offrent la possibilité de prendre position à la hausse comme à la baisse. Ainsi, si vous pensez que le CAC 40 va crouler à 3900 points, vous pouvez agir dans le sens inverse.

Plus simplement, les CFD sont utilisés pour anticiper une hausse ou une baisse d’un sous-jacent et derrière ces termes parfois barbares se cache une réalité très simple.

bourse

Cet article est volontairement court et n’a pas pour but de vous détailler au maximum ce qu’est ce produit financier. Si vous voulez plus d’infos à ce sujet, je vous invite à vous rendre sur des sites spécialisés comme ici par exemple: http://www.actions-boursieres.fr/trader-les-cfd-avantages-du-cfd-trading/.

J’insiste sur le fait que la bourse n’est pas un casino s’il est encore utile de le rappeler et que seulement 10% des investisseurs gagnent de l’argent. Il faut un gros travail d’analyse en amont pour espérer faire des gains conséquents. Si vous ne vous en sentez pas capable et que vous avez peur de perdre votre argent, passez à autre chose,  le trading n’est pas fait pour vous. Dans ce cas, je vous suggère de choisir d’autres solutions que j’ai proposé sur le blog. Il y en a pour tous les goûts.

Si au contraire vous connaissez correctement les CFD et que vous vous sentez capable d’investir dès maintenant, il reste une dernière étape avant de passer à l’action: choisir son broker (son intermédiaire). Chaque broker propose des conditions et tarifs différents et pour savoir lequel choisir, je vous invite à lire cet article sur les meilleurs brokers CFD du blog Actions-Boursieres.fr. 

Bon trading!

Enfin, une petite vidéo qui résume ce que sont les CFD:

Réussir en bourse, un rêve illusoire!

Quelles sont les statistiques sur ceux qui gagnent en bourse?

A l’heure du numérique, investir sur les marchés boursiers n’a jamais été aussi simple. Il suffit de quelques clics pour ouvrir son compte chez un broker comme Boursorama ou Fortuneo.

Mais s’il est très facile d’ouvrir un compte et de placer des ordres, c’est gagner qui est plus compliqué.

Plusieurs type d’investisseurs achètent et vendent en bourse (actions, obligations, forex, contrats pour différences…) et seuls quelques uns font sauter la banque.

bourse

Les différents profils:

  • L’investisseur qui ne connaît rien de rien à la bourse et qui pense qu’il suffit de miser n’importe quoi pour empocher. Non la bourse, ce n’est ni un casino ni une autre jeu de hasard non plus.
  • L’investisseur qui se forme tout doucement mais qui commence déjà à placer des ordres. Cet investisseur perdra évidemment beaucoup avant de pouvoir espérer gagner ses premiers euros.
  • L’investisseur qui a de l’expérience en bourse mais qui n’a pas la bonne méthode de trading. Oui, on peut maîtriser les marchés financiers et faire de grossières erreurs qui ruinent rapidement le capital.
  • L’investisseur performant qui a s’est formé sur de longs mois voire des années et qui connaît parfaitement le monde boursier. En plus d’avoir une méthode de trading efficace, cet investisseur a un gros capital et fait preuve de sang-froid. Seul cet investisseur sera dans le vert sur le long terme.

Puisque seuls quelques investisseurs sont vraiment formés et ont les qualités requises, les statistiques estiment le nombre de personnes qui réussissent en bourse à seulement 10%. C’est vrai que 10% ça peut paraître peu mais comprenez bien que trader est un job à plein temps où il ne faut rien négliger. Si vous avez envie de vous former encore et encore et que vous avez un certain recul, alors oui vous pouvez essayer.

Si cet article vous a complètement démotivé, relisez quelques uns des articles du blog et vous trouverez forcement une solution qui vous aidera financièrement.

Acheter une place de parking, un investissement intéressant

Acheter une place de parking pour booster ses revenus.

Plus que jamais de nombreux particuliers investissent dans une place de parking. Alors qu’il y a de plus en plus de circulation, il est plus compliqué de se garer et certains l’ont bien compris.

Aujourd’hui, elles s’arrachent et les acheteurs se bousculent c’est le moins que l’on puisse dire. Certains vendeurs ne mettent que quelques heures pour trouver un acheteur, c’est dire s’il y a de la demande. Et s’il y a de la demande, c’est parce que louer une place de parking rapporte gros.

place-de-parking

Selon les villes, une place de stationnement se vend entre 15000 et 50000 euros. Ce sont à peu près ces prix à Paris et en région parisienne tandis que les prix oscillent entre 4000 et 15000 euros en province. C’est vrai que 50000 euros pour une vulgaire place de parking ça peut paraître cher mais la rentabilité est au rendez-vous.

A l’heure où les prix des stationnements explosent, les automobilistes cherchent d’autres solutions moins onéreuses pour se garer et n’hésitent plus à louer une place de parking à la semaine ou au mois. Comme j’en ai déjà parlé récemment, un emplacement peut se louer de 10 à 20 euros par jour ce qui en fait un investissement très intéressant.

En effet, la rentabilité est bien meilleure qu’un placement, qu’un investissement immobilier ou autre puisque vous pouvez obtenir une rentabilité de 6 à 12% avant impôt sur le revenu. A titre de comparaison, épargner à la banque vous rapportera 2% tout au plus. Le calcul est vite fait…

N’oubliez que si vous acheter une place de parking pour la louer, vous devrez payer une taxe foncière et une taxe d’habitation qui viendront amputer vos revenus annuels. Néanmoins, la place de parking reste un investissement qui a la cote en ce moment et vu le nombre croissant de véhicules, cette tendance n’est pas prête de s’inverser…

Vidéo: La place de parking, un investissement qui rapporte gros!

L’assurance-vie, un bon plan pour placer son épargne

Placer son épargne dans une assurance-vie, combien ça rapporte?

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des français notamment chez les plus de 60 ans. En effet, 36,5% des français en ont une mais ces chiffres pourraient être revus à la baisse puisque les taux d’intérêts ne cessent de baisser.

assurance-vie

L’assurance-vie est un placement de long terme avec une durée de 8 ans. Même si l’épargne reste disponible à tout moment, il faut savoir que si l’on retire son capital, il y aura des frais importants qui viendront amputer votre rémunération.

En moyenne, les rendements sont de l’ordre de 2,5% en 2015 et sont bien moins élevés qu’il y a quelques années encore.

L’assurance-vie conserve néanmoins quelques avantages comme la liberté dans les versements, l’absence de plafond dans les dépôts. A noter que les retraits sont soumis à l’impôt sur le revenu à 7,5% au bout de 8 ans de détention après abattement de 4600 euros (9200 euros pour un couple).

Ce placement demeure donc un bon moyen pour dynamiser un capital sans prendre trop de risques même si les gains restent plutôt modestes mais tout de même plus élevés que ceux proposés par le Livret A dont les taux d’intérêts sont inférieurs à 1%.

Toutes les banques proposent ce placement, il est donc très facile de se lancer dans ce placement de long terme.

L’assurance-vie en vidéo:

Placer son argent dans le vin, ça rapporte?

Investir dans le vin, une opportunité mal connue.

Si je vous demande à quoi vous pensez lorsque je vous dis investir, vous allez me répondre à coup sûr: investir dans l’immobilier. Pour 9 français sur 10, l’immobilier est ce qu’il y a de mieux pour investir. Certes ce n’est pas faux mais il existe d’autres moyens. Vous ne le savez peut-être pas mais il est possible d’investir dans le vin tout comme il est possible d’investir dans le marché de l’art.

Certains marchands d’art ont gagné des fortunes, je ne vous apprends rien en vous disant cela. C’est aussi le cas pour ceux qui investissent dans le vin.

grands-crusLorsque je parle d’investissement dans le vin, il faut bien comprendre que c’est des bouteilles de vin dont il s’agit et non pas d’achat de vignobles. La France regorge de Grands Crus comme les vins de Bordeaux (Margaux, Saint-Emilion, Château Lafite-Rothschild ou encore Sauternes), les vins de Bourgogne ( Côtes de Beaune, Côtes de Nuits), les vins de Champagne et chaque investisseur n’aura que l’embarras du choix pour placer son argent.

Investir dans le vin ça rapporte?

Il faut bien savoir qu’investir dans ce domaine est un placement de long terme (20 à 50 ans parfois). Durant toutes ces années où vous aurez ces vins en cave, ceux-ci prendront une certaine valeur et il sera possible de les revendre bien plus chers ensuite. Selon le site Cavissima, les rendements de ce placement sont de l’ordre de 4 à 8 % par an ce qui est plutôt pas mal en comparaison avec d’autres placements. Dans cet article de L’express, on peut lire qu’une bouteille de Lafite Rothschild 1982 s’est vendue aux enchères à 490 dollars et a été revendue en 2009 à 2586 dollars soit une plus-value de 2096 dollars. Certes des cas comme celui-ci sont rares mais existent.

Oui mais Julien, moi je n’y connais rien en vin?

A vrai dire, moi non plus. Je suis incapable de faire la différence entre tel et tel vin. Alors seuls les initiés peuvent se lancer dans cet investissement? Non, car des sites comme Cavissima ou Patriwine vous accompagnent et vous conseillent des achats. Bien sur si vous n’y connaissez rien, il faut passer par un intermédiaire qui vous aidera et qui prendra sa commission au passage. Mais payer un intermédiaire est un bon moyen de lutter contre les arnaques car oui même dans le vin il y a des arnaques et même des contrefaçons. Pour vous lancer, il suffit de créer un compte gratuitement sur les sites dont je viens de parler et de se laisser guider. C’est à vous ensuite de prendre la décision d’acheter ou pas ce qu’on vous propose. Faites bien attention, car ces placements sont sur du moyen terme (au moins 4 ans) ou long terme (plus de 20 ans) et si vous voulez revendre aussitôt après votre achat, vous y laisserez des plumes. C’est pourquoi, il ne faut pas investir toutes vos billes dans le vin. Investir 5% de son patrimoine est recommandé car on ne le dira jamais assez: “On ne met pas tous ses oeufs dans le même panier”.

A noter que vous pouvez investir également par le biais d’un fonds même si ce n’est pas très conseillé. Dans ce cas, vous n’avez qu’à mettre de l’argent et le fonds s’occupera de tout. Les fonds d’investissements dans le vin sont rares et pas toujours à la hauteur.

Voici un exemple des rendements issus de Patriwine.fr:

cave-à-vin

Si vous n’êtes pas convaincu par cet placement, faites un tour sur le blog et vous trouverez forcément des solutions qui vous seront mieux appropriées.

Pour terminer, une interview de BFMTV sur l’investissement dans le vin: